Cap-Vert : Sao Vicente #3


 

Sao Vicente est aussi une belle île… pour ceux qui aiment les paysages désertiques.

Mindelo en est la capitale. La ville est jolie, avec des bâtiments coloniaux vestiges de la présence portugaise mais on y fait vite le tour. La force de l’île cependant : ses habitants et son carnaval !

Des paysages de désolation s’offrent à vous. De belles plages désertiques immenses ; la mer, agitée vient se jeter sur une côte sculptée par la force des vagues.

 

Nous avons voulu faire une balade pour rejoindre deux plages. Le Petit Futé parlait d’une petite heure de marche : nous avons marché 3h ; je pense finalement que nous nous sommes trompés de chemin 🙄 : un sol sec, quelques petites plantes grasses essayant de survivre malgré le vent et la chaleur écrasante, pas un animal, ni un seul petit insecte, une Nike Air Max abandonnée et des ordures. La mer est belle et puissante.

   

 

J’ai cru que nous n’allions jamais trouver cette autre plage et ce village tant attendu : Salamansa. Trois petits oiseaux crapahutent avec nous sur le sable parmi la roche et nous apercevons enfin : la crêperie d’Elvis !! 😋 Ce sera notre QG pour le reste du séjour : les crêpes y sont délicieuses mais il n’y a pas que ça !! Elvis est venu faire ses études de cuisine en France et vous régalera de ses poissons grillés fraichement pêchés du matin. Et en plus d’être un fin cuisinier, il est gentil. Vous voyez les personnes juste gentilles, purement gentilles et bien voila, vous avez le portrait d’Elvis 😉

Il s’occupe également d’une association de restauration des maisons de son village pour les personnes les plus démunies et travaille avec Double Sens en ce sens justement ! Vous pouvez visiter le pays et venir aider Elvis et les villageois à la restauration de leurs maisons afin de mettre encore plus de joie et de couleurs aux habitations.

Dur dur réalité d’ailleurs puisque j’ai été malade dans ce village à cause d’un truc mangé dans la rue la veille au soir.. et quand je suis malade c’est assez spectaculaire malaise et convulsions je passe les détails et, c’est bête mais, lorsque le chéri est légèrement dépassé par les événements et que tu te sens soulevées par un monsieur d’un côté, le chéri de l’autre, que tu entends des voix au loin et que ni une ni deux tu te retrouves chez une dame à squatter sa salle de bain où il n’y a pas l’eau courante (dans aucune des maisons) et que tu te laves avec sa réserve d’eau pour la journée… et bien… ça t’en fiche une bonne… de claque… En plus d’être malade, je me suis sentie vraiment naze d’avoir quasiment vidé, il faut bien le dire, sa réserve pour la fin de la journée, et là tu te dis et tu prends conscience encore plus, que l’eau est MEGA précieuse, que c’est une ressource qui n’est pas accessible à tous et lorsque tu rentres chez toi et bien tu fais encore plus attention à ne pas la gaspiller ! 2e claque la dame a tellement pitié de moi qu’elle me paye le taxi colectivo pour que je rentre plus vite à la maison. Leçon de vie, prends ça dans ta face ! 😶

 

 

Après toutes ces péripéties et après avoir “squatté” ce superbe spot de surf et kitsurf de Salamansa (vous êtes seuls au monde sur une plage gigantesque : attention à la force des vagues qui m’a un tout petit peu fait flipper quand même…) 3 jours d’affilé nous voila fin prêts pour profiter de la chaleur du carnaval de Mindelo.

 

   

(Petite parenthèse : notre Airbnb était top ! super bien situé, avec une hôte très sympa et en plus l’immeuble est joli 😋)

 

Dans la religion catholique, le Carnaval correspond à l’avant Carême. Un moment de fête, de danse et de partage avant 40 jours de privation (chacun interprétant le Carême à sa manière bien entendu).

Ce ne sont de ce fait que rires, sourires, couleurs, joie, musiques endiablées et festives, défilés des grands, des enfants, des professeurs, costumes tous aussi beaux les uns que les autres qui rythment ces quelques jours heureux ensemble. Nous avons adoré ces moments.

Pour avoir un papa antillais, je connaissais déjà l’ambiance carnaval des Antilles et je ne m’en lasse pas ! Et puis il faut dire que les cap-verdien(nes) sont beaux. Le métissage est tel que les gens sont beaux en fait tout simplement (oui je me répète mais il fallait insister 🙂). Ils respirent tous la joie de vivre et la transmettent merveilleusement bien ! Je vous laisse d’ailleurs avec les quelques moments captés au travers de l’objectif. 😍

 

 

 

Je vous conseille de venir au Cap-Vert pour la beauté des paysages et notamment ceux de Santo Antao (je vous invite à aller jeter un oeil à mes deux articles précédents), et sur l’île de Sao Vicente à cette période de l’année, au moment du carnaval. Vous y vivrez des moments exceptionnels dans la joie et la bonne humeur et vous repartirez le coeur empli d’ondes positives pour braver le retour à la réalité (post-voyage 😉 ). Encore une fois les Cap-verdiens sont des gens incroyablement gentils et nous avons fait des rencontres extras même et encore plus d’ailleurs lors de nos petites galères.

A très vite pour de nouvelles aventures (et ça ne saurait tarder je n’en dirais pas plus) 😇

 

YOU MIGHT ALSO LIKE

Une parenthèse enchantée
March 04, 2019
Pattern et Linogravure avec L’Atelier ambulant
March 01, 2019
Super adresses Veggie à Barcelone !!
July 22, 2018
Tanzanie #4 : Suite du weekend dans le NgoronGoro
July 08, 2018
Tanzanie #3 : Un weekend safari : détente et découverte au coeur des parcs
May 06, 2018
Tanzanie #2 : Alors alors ?
April 08, 2018
Tanzanie #1 : Pensées et confidences
January 17, 2018
Inspi Pics #Janvier 2018 – la ville
January 09, 2018
Un dimanche dans le village de Charonne avec Greeters
September 26, 2017

Laissez-moi un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire